Port d'Houplin-Ancoisne

 

Situé à proximité du Port de Santes, sur la rive opposée, le Port d’Houplin-Ancoisne concrétise la revitalisation d’une friche industrielle délabrée laissée à l’abandon.

 

S’étendant sur une surface d’un peu plus de 13 hectares, le site a connu les vicissitudes de la désindustrialisation. Primitivement occupé par une entreprise qui y fabriquait des éléments en béton pour la construction d’établissements scolaires (Sté Coignet), le site est devenu la « friche Coignet » lorsque cette activité a pris fin dans les années 1980. Ce statut a perduré plusieurs années jusqu’à ce que Ports de Lille obtienne de pouvoir racheter ce site pour y créer de l’activité. C’est ce qui a été fait avec l’implantation de la Société chargée de fabriquer les voussoirs de la ligne 2 du métro de Lille. Lorsque ce marché a pris fin, c’est la Sté Vitse-Devarem qui lui a succédé pour une activité de valorisation des déblais de chantier et du bâtiment, plusieurs fois primée au titre de la protection de l’environnement.

 

L’enjeu primordial pour ce site est aujourd’hui de rééquilibrer les flux qui y aboutissent et en repartent pour accroitre significativement la part du fluvial et réduire celle de la route. La filière valorisation, qui correspond elle-même à une nette avancée écologique en favorisant le recyclage et en limitant les prélèvements dans le milieu naturel, doit s’accompagner des mêmes principes en matière de transport en utilisant des modes massifiés plus respectueux de l’environnement. 

 

ACTUALITES DU PORT :