Port d'Halluin 1

 

Ouvert en 1990, le Port d’Halluin est un site à forte vocation industrielle. Il est implanté dans un espace délimité par la rectification d’un méandre de la Lys et s’étend sur une surface de près de 24 hectares. Situé juste à la frontière avec la Belgique, sur la Lys mitoyenne, le Port d’Halluin 1 est aujourd’hui occupé en totalité et traite largement plus du million de tonnes chaque année
(1 300 120 tonnes en 2012).

 

Le site a acquis une dimension de plate-forme d’excellence en matière de filière valorisation/recyclage. Il accueille en effet plusieurs entreprises, appartenant au Groupe Belge Galloo, qui se sont spécialisées dans la collecte, le recyclage et le négoce de produits en fin de vie.

 

Galloo Metal récupère ainsi des produits industriels en métal qu’il broie et valorise en copeaux de divers calibres qui sont exportés dans diverses parties du Monde, notamment en Asie et en Turquie. Galloo Plastics récupère quant à lui des bouchons de bouteilles de sodas et les valorise en éléments pour les tableaux de bord automobiles. Valorauto récupère de son côté les véhicules hors d’usage, les démonte et en expédie les diverses parties aux structures de recyclage après tri. Ces activités sont en parfaite cohérence avec les préceptes du recyclage.

 

La présence d’un quai sur le port public permet aussi d’y accueillir des trafics spécifiques. Depuis l’été 2013, un trafic de pâte à papier y est opéré, pour le compte de deux grandes entreprises papetières implantées à Bousbecque (Ahlstrom et Wepa). Ponctuellement également, des colis lourds y sont manutentionnés.

 

A noter enfin qu’un nouveau site portuaire est en cours de développement sur l’autre rive de la Lys. Le nouveau port Halluin 3, accolé au Parc d’Activités du Front de Lys, s’étendra sur une surface de 6,7 hectares.

 

ACTUALITES DU PORT :